Counvent de Saint Dominique

Categoría: 
Édifices religieux
Zona: 
Palacio de Congresos
Convento di Santo Domingo

Après plusieurs tentatives de création, l'ordre dominicain fonda à Cadix son premier couvent en 1639, en élisant domicile au lieu-dit « del Boquete » pour avoir été le lieu où les assaillants anglo-hollandais avaient jeté l'image de la Vierge du Rosaire en 1956. On entreprit la construction de l'actuel ensemble conventuel en 1645, grâce au soutien financier du commerçant basque Dominique de Munárriz.

Les dépendances de ce couvent se regroupent autour d'un cloître baroque daté de 1660 environ, organisé en quatre galeries à arcades comportant trois niveaux chacune. Le premier d'entre eux comporte des colonnes toscanes en marbre blanc, le deuxième est organisé au moyen de pilastres entre lesquels s'ouvrent des balcons rehaussés de frontons cintrés, et le dernier étant couronné par des linteaux et des arcs surbaissés. Quatre puits à margelle en marbre blanc ornés d'écussons des ordres dominicain et franciscain viennent compléter cet ensemble.

L'église, sanctuaire de la Vierge du Rosaire, patronne de Cadix, fut achevée en 1666 et dut être reconstruite en partie, suite à l'incendie de 1936. Elle présente un plan en croix latine et comporte trois vaisseaux, le plus grand d'entre eux étant divisé en cinq travées par des colonnes toscanes entre lesquelles s'ouvrent des arcades en plein cintre surmontées par des tribunes en forme de balcons.
Le grand retable du maître-autel est une pièce génoise de magnifique facture en marbre polychrome de 1691, et considéré comme étant l'un des exemples les plus remarquables parmi les retables italiens du baroque en Espagne. Il se compose de trois travées encadrées par des colonnes salomoniques avec, dans la partie centrale, l'image de la Vierge du Rosaire, qui remplace l'originale perdue dans l'incendie de 1936.
À l'intérieur du temple, soulignons la chapelle du Sanctuaire (Capilla del Sagrario) où l'on rend culte à une sculpture polychrome de taille réduite de la Vierge du Rosaire, connue sous le nom de Galeona, réalisée par Juan Luis Vasallo en 1943, qui évoque le modèle précédent également perdu en 1936.

Horario: 

Du lundi au dimanche de 10 h à 13 h et de 19 h à 20 h 30

Tarifas: 

Entrée libre

Servicios: 
Pets not welcome
Dirección: 
Calle Santo Domingo, nº 2

Location