Église de Sainte Marie

Categoría: 
Édifices religieux
Zona: 
Plaza Catedral
Iglesia de Santa María

Ce monastère des Conceptionnistes franciscaines fut le premier couvent à être construit dans la ville. Sa fondation remonte à 1527, date à laquelle on demanda qu'il fût installé dans l'ancien ermitage de Sainte Marie (Santa María). L'assaut anglo-hollandais de 1596 laissa le bâtiment dans de si mauvaises conditions qu'il dût être reconstruit au début du XVIIe siècle.

Les dépendances du monastère s'organisent autour d'un cloître, édifié en 1631 par Gabriel del Valle et Juan de Cuadros, sur deux étages avec des arcades en plein cintre en bas, et des ouvertures rectangulaires en forme de balcon à l'étage.
L'église est le résultat d'une construction en deux phases. Au début du XVIIe siècle, la première phase aboutit à un temple à caissons avec chevet plat, tandis que dans un deuxième temps, vers 1616, un transept fut ajouté, d'où son plan en croix latine. À cette même date, la chapelle de Jésus-Nazaréen y fut également adossée.

La façade comprend un portail de composition maniériste articulé en deux travées verticales, la première s'organisant autour de colonnes toscanes jumelées, tandis que la deuxième, traitée en forme de serlienne, est couronnée par un fronton triangulaire. La tour-clocher est un ouvrage baroque de 1670, couronné par un chapiteau polygonal avec des azulejos sévillans du XVIIIe siècle.

À l'intérieur, soulignons son grand retable du maître-autel, réalisé sur bois doré en 1765. Il se décompose en trois travées séparées par des colonnes corinthiennes ornées de décoration de rocailles. Sur le retable figurent les sculptures de saint Dominique de Gúzman et de Saint-François-d'Assise, des œuvres de l'école sévillane contemporaines du retable.

De même, soulignons à l'intérieur de l'église de la chapelle de Jésus-Nazaréen, la présence d'une image très ancrée dans la ville. Le retable de la chapelle en bois doré date de 1757, sur son panneau central trône l'image de Jésus-Nazaréen, une sculpture polychrome de style maniériste, réalisée au début du XVIIe siècle. La chapelle possède un soubassement d'azulejos hollandais ayant été donnés à la confrérie entre 1670 et 1679 par les Arméniens David Jácome et Pablo de Zúcar, sur lesquels figurent des inscriptions en arménien et en espagnol. Issu de la même donation, citons le bénitier d'eau bénite, un ouvrage génois réalisé en marbre en 1670, soutenu par un ange et avec un relief du Nazaréen comportant une inscription en caractères arméniens.

Horario: 

De viernes de 08.00 a14.00h y de 17.00 a 22.00h. Misa: viernes 20.00h

Servicios: 
Pets not welcome
Dirección: 
Calle Santa María, s/n
Perfil de Facebook: 
www.facebook.com/AmigosdeSantaMariaCadiz

Location